Riad EL Bir

Cosy Bed and Breakfast in RABAT

Note voyageur : 8,6 Excellent

Excellent
Rated By guests

9.2
Riad El Bir

Le riad

  • L’entrée principale

    « El Bir », en français « Le puits »… Les riads de la rue en étaient tous pourvus à l’époque. Aujourd’hui, les puits ont laissé place à des fontaines, plus accueillantes et plus mélodieuses… Ainsi, dans l’entrée principale, posée sur son piedestal, la fontaine en marbre ancien vous invite déjà au voyage : Bienvenue au Riad El Bir !

  • Le patio

    Avec sa fontaine murale, son sol en zelliges traditionnels, ses arches et ses colonnes en pierre de Salé, le patio est un véritable havre de paix. Cette cour intérieure (à ciel ouvert en été et couverte durant la saison des pluies) est propice à la détente ! De retour de promenades ou d’excursions, vous pourrez profiter à bon escient de la quiétude de l’endroit pour bouquiner ou encore savourer un thé à la menthe préparé par Khadija.

  • Le premier étage

    On retrouve au premier étage toutes les caractéristiques d’un riad traditionnel avec son fer forgé, son zellige et sa pierre de Salé. Vieilles de plus de 2 siècles, les colonnes et les arches d’origine ont été restaurées par les artisans de la Médina.
    Le première étage, c’est aussi un salon cheminée / TV, un endroit à l’écart, entre patio et terrasse…

  • Parking

    Différents parkings sont à disposition au niveau de la médina mais le plus pratique est celui de Bab Lahlou (Avenue Lahlou, dans le prolongement de l’avenue Mohamed V). Situé à 5 mn de marche à peine du riad, il est surveillé 24/24 heures 7/7 et les gardiens se feront un plaisir de vous dénicher une place.


Le Riad Votre écrin

Au cœur de la Médina, à quelques minutes de marche de la Kasbah des Oudayas, de la rue des Consuls, du Marché couvert ou des berges du Bouregreg, venez goûter le charme, le calme et le bien-être d’un Riad traditionnel, simple et préservé.

Situé au calme d’une ruelle adjacente à l’avenue Mohamed V, proche d’un parking gardé, le Riad El Bir offre tous les critères d’une architecture marocaine authentique : patio avec fontaine, zelliges, portes en bois travaillé, escalier de marbre blanc, tadelakt, arches et colonnes en pierre de Salé… sans rien d’ostentatoire. Restauré récemment, le Riad a retrouvé un style naturel et très épuré. Il met ainsi à votre disposition 3 chambres avec leurs salles de bain et toilettes privatives, un salon TV et un salon cheminée/TV, un patio avec toit ouvrant, et une terrasse avec BBQ. (Connexion Wifi)

RABAT Capitale du Royaume du Maroc

Rabat, « site exemplaire », est l’une des rares villes capitales inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO grâce à 6 composantes à l’identité bien affirmée et préservée : la ville nouvelle, le jardin d’essais et les jardins historiques, la médina, la kasbah des Oudayas, les remparts et le site du Chellah. Typique, authentique et non « touristiquée », la Médina de Rabat a sa vie propre et répond principalement aux besoins quotidiens de ses habitants, sympathiques et cordiaux : petits étals divers et variés, échoppes d’artisans, boutiques, hammams, marché couvert… Entièrement piétonne à l’abri de ses remparts, elle est découpée par 3 axes principaux : l’avenue Mohamed V, la rue Souqia et la rue des Consuls (souvenirs, bijoux, tapis…). C’est en fin d’après-midi que l’animation est la plus forte…

Wifi

TV Satellite

Petit déjeuner

Table d'hôtes


Prévisions météo

Back to top

Témoignages

  • "Ryad très sympa, confortable, calme et très bien entretenu. Le rapport qualité/prix est franchement top. Et en plus, les hôtes se plient en quatre pour vous accueillir, alors que la place ne manque pas ici !!! Bon plan... ".
    Jean-Daniel (Paris)
  • "On a découvert ce riad à l'aller de notre périple. Calme, très bien situé pour découvrir Rabat, 3 jours. Convivial (on s'y est fait des grillades en terrasse), on s'y sent à la fois ailleurs comme chez soi. Du coup, on s'y est arrêté à nouveau au retour. Même les deux chats de la maison sont sympas. Une bien bonne adresse !".
    Henry & Lucie, (Vendée)
  • "J’ai passé une semaine inoubliable début octobre à Rabat dans un riad accueillant. En pleine médina, avec sa vie grouillante, mais dans une rue tranquille, Vincent a aménagé un joli riad en respectant le caractère traditionnel de ce petit palais. Un pur bonheur, agrémenté par la chaleureuse compagnie du propriétaire !".
    Pierre (Lausanne)
  • "J'ai eu l'occasion de passer une nuit très agréable au Riad El Bir. Le propriétaire est un hôte très attentionné, le Riad est situé dans une rue calme et accessible de la médina de Rabat et la cuisine y est de bonne qualité. Mon adresse à Rabat!
    Fouad (Marrakech)
  • "C'est un lieu magique où se mélangent sérénité, bien-être et chaleur humaine. Nous le recommandons vivement pour y avoir passé un merveilleux séjour :-).
    Catherine et Alain (Chartres)

Les chambres

  • Chambre SABA

60EURpar nuit

SABALa chaleureuse

Située au premier étage côté Patio, la chambre SABA vous offre le charme d’un riad traditionnel. Elle est dotée d’un lit double, d’une banquette marocaine et d’une jolie salle de bain avec toilettes privatives. Agréable mélange entre architecture marocaine et décoration contemporaine, son plafond d’une hauteur de plus de 5 mètres est en « gaïza », marqueterie de bois massif d’époque. Les colonnes en pierre de Salé, les murs peints à la chaux de couleur ocre confèrent à l’endroit un caractère traditionnel propice à l’évasion..

  • Chambre TIN-HINAN

60EURpar nuit

TIN-HINANLa nomade

Située au rez-de-chaussée et donnant sur le patio, la chambre TIN-HINAN est équipée d’un lit double, d’une banquette marocaine ainsi que d’une jolie salle de bain avec toilettes privatives. Peinte à la chaux, cette chambre affiche un mélange unique de design moderne et local. Ses trois ouvertures diffusent une luminosité douce et agréable, lui procurant une atmosphère singulière et chaleureuse.

  • Chambre ZENOBIA

60EURpar nuit

ZENOBIALa discrète

Située au rez-de-chaussée et donnant sur le patio, la chambre ZENOBIA est équipée d'un lit double, d'une banquette marocaine ainsi que d'une jolie salle de bain avec toilettes privatives. Son plafond, d'une hauteur de 5 mètres est en "gaïza", marqueterie de bois massif d'époque. La faience hispano-mauresque qui orne les murs ainsi que l'arcarde en pierre de Salé vous plongent dans l’atmosphère caractéristique du riad traditionnel

Room Type Basse saison
from 15/10 to 15/03
Moyenne Saison
from 16/03 to 30/06
Haute saison
du 01/07 au 14/10
SABA 60 EUR 60 EUR 60 EUR
TIN-HINAN 60 EUR 60 EUR 60 EUR
ZENOBIA 60 EUR 60 EUR 60 EUR

Activités



A voir

Musées

Tour Hassan
Le sultan Yacoub El Mansour projetait de construire la plus grande mosquée du monde musulman, après celle de Samarra en Irak. Les travaux furent abandonnés après sa mort en 1199. Le minaret devait culminer à plus de 60 m, mais n'atteignit que 44,3 m. La colonnade de l'édifice fut endommagée lors du tremblement de terre de Lisbonne de 1755. Son site a été choisi pour ériger le mausolée Mohammed-V où reposent le roi Mohammed V (décédé en 1961) et ses fils, le prince Moulay Abdellah (décédé en 1983) et le roi Hassan II (décédé en 1999).
Le mausolée Mohammed-V
Le mausolée Mohammed-V se trouve sur l'esplanade de la tour Hassan et en surplomb de l'embouchure du fleuve Bouregreg. Le mausolée abrite la tombe de Mohammed V, et ses fils Moulay Abdellah et Hassan II. Il a été construit entre 1961 et 1971, soit 10 ans de travaux auxquels collaborèrent 400 artisans marocains. L'architecture du mausolée a été conçue par l'architecte vietnamien Eric Vo Toan, cet édifice est caractérisé par son style classique arabo-andalou selon l'art traditionnel marocain. Depuis 2012, il fait partie de l'ensemble des sites de Rabat inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en tant que bien culturel.
Le Musée de la Monnaie – Bank Al-Maghrib
Le Musée de la Monnaie de Bank Al-Maghrib a été fondé en 1992. Le 19 juin 2002, Sa Majesté le Roi Mohammed VI inaugure le Musée qui abrite une collection inédite de pièces de Monnaie. Le noyau originel de la collection est acquis en 1947 et au fil des ans, les fonds du musée s’enrichissent atteignant aujourd’hui 30 000 documents monétaires.En 2009, un nouveau projet scénographique voit le jour avec la création du Musée de Bank Al-Maghrib à l’occasion de son cinquantenaire.Ce nouveau Musée se veut avant tout un espace pédagogique qui présente les métiers et missions de la Banque centrale et retrace son évolution sur plus de 50 ans d'histoire.Parallèlement à sa collection numismatique qui compte des pièces exceptionnelles, cet espace accueille également une collection permanente d’œuvres picturales d’artistes de tous bord.Architecture et scénographieSur trois étages, le nouveau Musée s’étend sur plus de 2 000m². Son architecture résolument moderne se joue merveilleusement des formes, des surfaces et de la lumière et se combine à une muséographie de haute définition où se déploient les collections.Au travers de ses présentations, le Musée de Bank Al-Maghrib offre à chaque visiteur, une manière de regarder la richesse de l’istoire du Maroc.Chaque espace, chaque moment du parcours est placé sous le signe de la découverte. La scénographie invite au regard et à la compréhension par la couleur, la lumière,l’image et le texte…

A découvrir

La médina
Si vous souhaitez vous imprégner de l'atmosphère d'une médina traditionnelle comme il en existe de nombreuses au Maroc et dans le Maghreb de manière générale, visitez celle de Rabat, elle vous comblera !
Bordée au nord par le Bouregreg, protégée de l'océan à l'Ouest par les murs d'enceintes de la Kasbah des Oudayas, elle est ceinturée à l'Est par les murailles Almohades, et au Sud par le mur des Andalous qui sépare la ville nouvelle de la ville ancienne.Rares sont les médinas aussi bien protégées que celle de Rabat. Ce sont les Moriscos, ces Andalous chassés d'Espagne par Philippe III au XVIIème siècle et réfugiés à Rabat qui ont créé la médina.Le territoire situé à l'intérieur de l'enceinte Almohade étant trop vaste et trop difficile à défendre, ils ont érigé un mur, le "mur des Andalous" long de 1400 mètres, et ont nommé aussitôt ce nouvel espace "Salé le Neuf" par opposition à "Salé le vieux" (l'actuelle Salé).A l'Est, le long des murailles Almohades du XIIème siècle édifiées par Yacoub El Mansour, on pénètre dans la médina par deux portes monumentales, Bab El Alou et Bab El Had.
Le Chellah
Aprés avoir franchi, par la célèbre porte octogonale très bien restaurée, les murailles de la nécropole érigées par le sultan Abou al-Hassan Ali, vous descendrez le long d'un agréable chemin dallé bordé d'arbres d'essences variées et de fleurs odorantes. Au printemps, le site en pleine floraison est tout simplement féérique.
Au centre de cette nécropole, il ne reste que quelques pans de mur de la Zouïa. Cet établissement religieux était tout à la fois une mosquée, une école coranique et un centre d'hébergement pour les pélerins et les étudiants. Selon certains auteurs, cette Zouïa était encore plus luxueuse que les medersa de Fès dont elle avait les mêmes principes de construction. La légende veut que Mahomet lui-même ait prié dans son oratoire.A droite du minaret en contrebas des koubbas, les tombeaux des saints, le bassin aux anguilles, propre à assurer la fertilité aux femmes. Selon la légende, le bassin serait alimenté par une source miraculeuse, la source des Canons, où vivrait un poisson couvert d'écailles d'or.
Depuis 2005, ce site archéologique accueille chaque année le festival Jazz au Chellah, et depuis 2012, fait partie de l'ensemble des sites de Rabat inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en tant que bien culturel.
La Kasbah des Oudayas
La Kasbah des Oudayas est une ville dans la ville, un peu à part dans Rabat, aujourd'hui encore plus qu'hier. Mais s'il n'y avait qu'une chose à voir à Rabat (quelle idée saugrenue!), alors faudrait-il aller aux Oudaïas. L'été, les rues étroites sont délicieusement fraîches. Les habitants des Oudayas ont su préserver ce site. Les maisons sont bien entretenues et magnifiquement fleuries. Ici, contrairement à la médina située quelques centaines de mètres en contrebas, tout est feutré. Les habitants se glissent discrètement dans l'ombre des ruelles. A peine entend-on dans la journée l'appel du muezzin depuis le minaret de la mosquée Jamaa-Al-Atiq, plus vieil édifice religieux de Rabat. Les Oudaïas sont devenus un havre pour les artistes de plus en plus nombreux à investir les lieux, séduits par la beauté du site autant que par sa quiétude apaisante.
Le jardin exotique de Bouknadel
En 1951, Marcel François, ingénieur horticole français acquiert quatre hectares et demi d'un terrain à Bouknadel sur la route de Kénitra. Il entreprend d'en faire un jardin exotique qu'il ouvre au public après 10 années d'aménagement. On y trouve là des plantes originaires de Chine, d'Asie méridionale, du Congo, du Japon, du Brésil ou de Polynésie.
Ce jardin suscite aussitôt l'intérêt du public, mais entièrement privés, ces jardins se dégradent peu à peu et deviennent mal fréquentés. La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement avec l'aide financière de banques prend en charge, en 2002, ce patrimoine inestimable et après plusieurs années de travaux dans l'esprit voulu par son créateur, rouvre ces jardins au public au début de l'année 2005.
Ils font, depuis, la joie de milliers de visiteurs dont nombres d'écoliers des environs, particulièrement intéressés par les arbres, arbustes, et fleurs de 14 jardins différents, mais aussi par les oiseaux de la volière et les poissons et reptiles du vivarium. Avec ses espaces restaurations et son musée, le jardin exotique de Bouknadel est un lieu privilégié de promenade des Rbatis.
Back to top

Plus d'infos ?

Appelez-nous au +212 (0)661 08 15 20 pour obtenir plus d'infos sur notre riad

Nous contacter

- Réservations & demande d'informations en ligne -